Aller à…
RSS Feed

Bachar Al Assad : la main cachée des groupes extrémistes


Comment  faire tomber le lion, le roc de Damas ? Ils n’en dorment plus la nuit et cogitent avec une telle once de mépris  que ça frise la folie. Ils vont tout inventer pour s’en sortir et,pour avoir raison; ils vont créer de toutes pièces des extrémistes pour ensuite dire qu’ils sont l’oeuvre de Bachar  Al Assad. Toute honte bue, le premier qui s’y colle est le premier ministre britannique David Cameron little devil (le petit diable)…
La haine chevillée au corps, la honte jetée aux chiens et le mensonge comme mode d’expression, David Cameron, dans une déclaration sortie de derrière les fagots accuse le « régime de Bachar Assad » d’avoir soutenu et incorporer des groupes radicalistes dans les rangs de l’opposition » pour justifier au monde sa lutte. Les yeux écarquillés, quand on lit un tel tombereau de salmigondis, on se dit que les simplets dirigent vraiment ce monde…Par quel miracle ?
C’est quand même fort ce cynisme digne d’un nazi. Si on suit la logique de ce clown au nez rouge qui dirige l’Angleterre, il n’y a donc pas « d’opposition » armée en Syrie, d’autant plus qu’ il n’y a que ces groupes extrémistes et criminels qui luttent contre l’armée arabe syrienne. L’ Armée syrienne libre (ASL) a disparu depuis belle lurette de la circulation. Peut-être la voltige mensongère est mise en place pour justifier la non-livraison d’armes aux terroristes, en les accusant d’être des pro-Assad. On aura tout vu et entendu !
Cette déclaration est un aveu de faiblesse. Quand on ment pour avoir raison, c’est qu’il y a un couac. Et dire que les moutons vont croire à cette nouvelle blague des ennemis de la Syrie. Nous sommes considérés comme des « conspirationnistes » ! Tant mieux. Une étude révèle qu’ils sont plus saints que les suiveurs des gouvernements. Ces derniers sont même traités de…fous.