Aller à…
RSS Feed

DE BAGDAD A HOMS OU LA MISERE DE LA PRESSE OCCIDENTALE


Jeudi 23 février 2012

de Genji
Nous avions le skieurs hors pistes qu’il fallait aller chercher sous les avalanches au risque et péril de la vie des sauveteurs, maintenant nous avons des journalistes qui rentrent en Syrie sans papiers et qui appellent au secours quand ils sont en difficulté…
DE BAGDAD A HOMS OU MISERE DE LA PRESSE OCCIDENTALE
Si la Presse occidentale avait besoin de se prendre une bonne gifle pour comprendre que sa mauvaise foi, quand il s’agit du monde arabe et musulman en particulier, pouvait lui revenir dans la figure comme un boomerang, c’est une bonne chose qu’elle reçoive cette  gifle en Syrie…
Début 1991, l’Irak était bombardé durant six mois, ce nuit et jour… Des millions de tonnes de bombes nous disaient les journalistes occidentaux, tous rangés comme de bons petits soldats de l’information derrière la coalition occidentale… A l’époque, dans la coalition qui bombardait l’Irak, il y avait l’Egypte et la Syrie (à l’époque les geôles du vieil Assad ne dérangeait pas les « démocrates »  occidentaux)… D’ailleurs quelques années avant, Reagan qui soutenait Saddam Hussein dans la guerre Iran/Irak ne se sentait pas « mal à l’aise » et  « crasseux » quand soutenant Saddam Hussein, il livrait des armes à Khomeyni via Israël… A l’époque, Israël n’avait pas peur de l’Iran ???  Voilà maintenant ces « salopards » qui viennent nous expliquer qu’ils sont anti-iraniens ? Voilà ces sans honneurs, ces vendus, ces prêts à vendre leur mère pour un baril de pétrole qui tentent de nous faire croire que soudain, ils ont peur de l’Iran qu’ils ont armé contre Saddam Hussein ? Qui peut respecter de pareils idiots ? De pareils sans tripes ?
D’un côté il soutenait l’Irak et de l’autre, ils armaient l’Iran : ces gens-là ne sont pas digne d’intérêts et il ne faut jamais les croire. Ces gens sont des menteurs, et la presse qui les soutient ne vaut pas mieux.
Comment Paris-Match, le Figaro, Libération, Le Nouvel Obs, Marianne, l’Express, le Point et autres médias n’ont jamais mis à la Une quelque victime irakienne, palestinienne, afghane ou libyenne des bombardements occidentaux et que tout à coup à Homs (moins grave qu’à Gaza, Kaboul, Bagdad, Syrte, Falloujah) ils trouvent des images à mettre à la Une ? De 1991 à ce jour, aucune victime irakienne des bombardements de l’armée des Bush à la Une de CNN, de tous ces médias « démocrates » ?
Doit-on comprendre que quand c’est l’armée de Mitterrand, de Sarkosy, des Bush, de Sharon, de Netanyaou de Barak (Israël), d’Obama, de Blair, de Cameron, l’Otan qui bombardent massivement une ville arabe comme Syrte en Libye (ville rasée par l’armée de Rasmussen) c’est « normal » et « acceptable » et que quand c’est Assad qui bombarde bien moins massivement Homs ça deviendrait « inacceptable » et « pas normal », « un bain de sang » ? Pourtant les bombardements sur la Libye furent bien plus criminels que ceux que nous voyons en Syrie. Homs ce n’est rien à côté de Gaza bombardée par l’armée de Netanyaou (la France, les USA, l’Allemagne, tout le monde se tait et donne son accord en restant le bec cloué). Homs ce n’est rien à côté des massacres des deux Bush en Irak ? Assad n’a pas ouvert un Guantanamo et ne torture pas à la mode israélienne, française (Escadrons de la mort : l’école française par A.M. Robin)* ou américaine ?
Je n’arrive pas à comprendre le mode de fonctionnement des journalistes occidentaux : pendant six mois, ils ont regardé l’Irak se faire bombarder jour et nuit, se moquant des victimes des bombardements en les appelants « dommages collatéraux » et en osant parler de « frappes chirurgicales »…P. Arnett qui travaillait à CNN à l’époque qui a déclaré sans honte et sans dignité au lendemain d’une nuit de bombardements massifs sur Bagdad le 17/01/1991 « Bagdad scintillait comme un sapin de Noël » (les skin heads et les fachos appellent ça « un sons et lumières »)
De 1991 à 2003, 5000 enfants irakiens sont morts chaque mois (chiffres UNICEF) du fait de l’embargo imposé par l’Occident et appuyé par les pays du Golfe. Ces crimes contre l’Humanité (je ne vois pas d’autre qualificatif) ont été soutenu par la majorité écrasante des médias occidentaux. La monstrueuse, l’horrible Albright, vice présidente de Clinton avait déclaré « c’est le prix à payer »… Et les journalistes américains fanfaronnent à Homs ? Mais qu’ils aillent voire ce que leur pays et leur armée a fait de de Bagdad ! Et comme moi, tout le monde a entendu la presse française se réjouir « Bagdad est retournée au Moyen-âge » parce que pour un journaliste français qui est resté prisonniers des idées colonialistes, les arabes ne peuvent vivre qu’au Moyen-âge… Et rappelons nous de ce que les médias français fanfaronnaient au moment où ils ont pensé que les américains avaient gagné la guerre en Irak en Avril 2003 « maintenant la Somalie, l’Egypte, la Syrie, l’Iran » et j’en passe… Il ne faut pas oublier qu’une partie de la presse française a soutenu l’invasion illégale de l’armée de Bush en Irak contre la volonté de l’Onu, des autorités françaises et de l’opinion internationale… Il ne faut jamais oublier que la presse française est trop souvent excitée à l’idée de bombardements par l’Occident sur un pays arabe ou musulman. Voilà pourquoi ils tentent de se persuader et de nous faire croire que Homs c’est pire que Syrte, ou Bagdad… Dans le meilleur des cas, la presse française minimise les crimes de l’armée américaine, de l’armée israélienne et de l’Otan, voire les passe sous silence dans le pire des cas…
Il en va de même pour les frappes punitives de l’Armée de Sharon et de Netanyahou et d’autres dirigeants israéliens sur Gaza, Jénine, Ramallah et Bethléem entre autres… Qui aura oublié l’ignoble guerre déclarée à Gaza, Gaza armée de roquettes artisanales bombardées par des F16 israéliens ? Gaza sans artillerie lourde envahie par des colonnes de chars israéliens ? Où étaient les journalistes occidentaux ? Que nous disaient-ils ? Je me souviens de leurs excuses plates pour ne pas montrer les victimes palestiniennes de la barbarie de l’armée de Netanyahou : « nous ne pouvons entrer en Israël ,c’est interdit à la Presse » mais voilà que quand il s’agit de la Syrie, ces mêmes journalistes trouvent le moyen d’y entrer sans papiers !
C’est interdit mais enfin, la Syrie c’est un état arabe ! C’est une ancienne colonie, pourquoi respecter la souveraineté syrienne ? Voilà donc des médias qui n’entreront jamais en Israël et autres états occidentaux sans papiers et qui n’ont aucun respect pour la souveraineté des pays arabes qu’ils méprisent au point d’y entrer en clandestinité ?
Un syrien ne peut rentrer en France pour tourner, même s’il est journaliste mais des français s’arrogent le droit d’entrer en Syrie de façon clandestine ? Où est la morale ? Où est le respect ? Rappelons nous de ces journaliste d’une chaîne iranienne interdits en France et refoulés… Mais il faudrait accepter que des médias occidentaux entre en Syrie sans papiers ?
On n’entre en Syrie pour soutenir les islamistes comme on les a soutenu à Tripoli et ensuite quand l’étau se resserre et que l’on est pris au piège on appelle les autorités syriennes au secours ? Où est la morale ? Où est la dignité ?
La Syrie n’est pas le théâtre d’un festival comique, d’un festival du Cinéma… La Syrie est le théâtre d’une guerre civile fratricide où des pays occidentaux ont décidé d’armer un camp et d’infiltrer des villes… Mais voilà, si les occidentaux veulent voir leurs intérêts l’emporter, la Chine et la Russie ne sont pas prêts à accepter un état islamiste extrémiste à leur porte, et surtout un état pro-américain où les USA installeraient une base militaire pour contrer les projets militaires perses et sino-russes…
Comment les occidentaux ont-il pu imaginer une seconde que la Syrie était  négociable concernant  Moscou et  Pékin ? Quel Occident irresponsable a pu imaginer un instant qu’après les talibans à sa porte, Poutine accepterait des extrémistes musulmans en Syrie ? 
De l’amateurisme d’une presse occidentale qui fait de l’idéologie et qui sert de fer de lance à la propagande de l’état (nous sommes là , 50 ans en arrière sous la 4ème république du temps où une bonne partie de la Presse soutenait la barbarie de l’empire coloniale français en Indochine et en Algérie) en ne montrant les images que d’un camp, mettant entre parenthèse le camp des pro Assad où des femmes, des hommes, des enfants meurent aussi…
Comment peut-on en arriver à rentrer de façon clandestine en Syrie sans avoir préparé une base de repli, et sans avoir songer à un coup dur ? Comment peut-on aller en Syrie, sous les bombes sans se dire « je peux être blessé » ou « je peux être tué » et ne pas prévoir de plan de sortie en cas de coup dur ?
Quand les irakiens étaient sous les bombes, les libyens sous les bombes, les palestiniens sous les bombes est-ce que la Presse a cherché à ouvrir des corridors pour évacuer les blessés et les plus faibles ? Nous avons bien vu ces gens morts à Syrte, tous ces cadavres est-ce que l’Otan ou la France a ouvert des corridors humanitaires ? Et qui oubliera les chars de Sharon à Jenine, des cadavres jonchant les rues de Jénine ? Quel média occidental a filmé ? Aucun.
Juppé qui parle d’assassinats devraient apprendre l’art de la diplomatie et se taire parce que rien ne nous dit que les journalistes entrés frauduleusement en Syrie ne sont pas des « faux journalistes » à l’image des « faux époux Turenge » chers à Mitterrand… Ces gens là sont entrés sans papiers en Syrie, ils sont hors la loi, donc Juppé doit arrêter de fanfaronner : est-ce qu’il fait des cadeaux aux sans papiers que la Police de Guéant traque à travers tout l’Hexagone ?
(*) Escadrons de la mort : l’Ecole Française de A.M. Robin
Dans ce reportage (Edité par Arté) cette journaliste explique comment des membres de l’OAS qui ont torturé en Algérie ont exporté les techniques de la torture en Amérique latine, en Amérique du Nord et en Israël. Bien entendu, tout cela avec l’aide et la bénédiction des autorités françaises. C’est selon les techniques de tortures subies par les algériens que les chiliens ont été torturé par les sbires de Pinochet. Pinochet a fait partie des élèves de l’OAS… Certaines de ces tortures ont servi à l’armée américaine en Irak et à Guantanamo. Très bon documentaire.