Aller à…
RSS Feed

Démission prochaine de Brahimi :coup de pied dans le panier de crabes.


 
 
Lamani succèdera à Brahimi, le scénario irakien se répétera-t-il?

Le représentant des Nations-Unies en Syrie le Maroco-canadien Mokhtar Lamani, succèdera à l’actuel émissaire de l’Onu et de la Ligue arabe en Syrie, Lakhdar Brahimi. Ce dernier entend présenter sa démission lors d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU le 19 avril, c’est ce qu’a  révélé le quotidien libanais AlAkhbar, citant des sources diplomatiques.

Bien que la Ligue arabe nie la démission de Brahimi, ces mêmes sources assurent que l’émissaire onusien est déterminé à démissionner en raison de son mécontentement des pays arabes.

Brahimi a boudé la dernière réunion de la Ligue arabe, tenu les 26 et 27 mars dernier à Doha, constatant que les pays arabes ne sont pas déterminés à mettre fin au conflit en Syrie, rappellent ces mèmes sources  .

Dans sa justification de  démission, le médiateur évoquera les obstacles dressés par certains pays arabes et occidentaux pour ne pas parvenir à une issue pacifique en Syrie.  

Selon Al Akhbar, Brahimi pointera, lors de la réunion à huis clos du Conseil de Sécurité, le Qatar, la Grande Bretagne et la France en tant qu’Etats incitant au conflit en Syrie.

Les pays arabes prétendent soutenir l’initiative des Nations Unies et de l’émissaire onusien pour un règlement pacifique de la crise en Syrie, alors que sur le terrain ils entravent son application en fournissant des armes à la rébellion.

De plus,à la Ligue arabe, le Qatar a octroyé le siège de la Syrie à des membres de la dite « opposition » syrienne qui,n’ayant jamais été élus, ne représentent pas le peuple syrien.

Par ailleurs, le quotidien Al Akhbar, se référant à des sources diplomatiques, a dévoilé que le Conseil de Sécurité abordera la question de changer le titre de son prochain émissaire en Syrie qui agira au nom seul de l’Onu  et non pas plus de l’Onu et de la Ligue arabe.

Qui est Lamani

Lamani succèdera à Brahimi, le scénario irakien se répétera-t-il?

Mokhtar Lamani a été le représentant de la Ligue arabe à Baghdad mais après quelques mois d’exercice de sa mission, il a présenté sa démission « en raison de l’absence d’une vision arabe sérieuse pour régler la question irakienne ».

Le scénario irakien se répétera-t-il à nouveau en Syrie ?