Aller à…
RSS Feed

Deux attentats-suicides à Idleb faisant huit martyrs


Deux attentats-suicides ont survenus ce Lundi sur la place de Hannano et la rue de Carleton à Idleb, faisant huit martyrs parmi les civils et les forces de l’ordre dont un officier et environ 100 blessés civils.

Le correspondant de SANA a indiqué que les deux explosions s’étaient produites dans deux lieux vivement fréquentés par les citoyens et avaient causé aussi des dégâts graves dans les bâtiments.

La télévision d’Etat a annoncé un bilan provisoire de huit morts et des dizaines de blessés parmi les civils et les forces de l’ordre dans « deux explosions terroristes ».

La chaîne a diffusé des images de restes humains et des tâches de sang, autour d’un tracteur, ainsi que des immeuble résidentiels endommagés et des habitants hurlant: « C’est ça la liberté qu’ils demandent? Où est la liberté? », s’en prenant à l’Arabie saoudite et au Qatar, qui ont appelé à armer les rebelles en Syrie.

Certains scandaient « Dieu, la Syrie, Bachar et c’est tout! », en soutien au président Bachar al-Assad, qui ne reconnaît pas l’ampleur de la contestation dans le pays et affirme lutter contre des « bandes terroristes armées ».

« On ne veut pas des observateurs », a lancé une femme à la télévision, alors que l’ONU a pour l’instant dépêché 30 observateurs pour surveiller un cessez-le-feu officiellement en vigueur depuis le 12 avril mais continuellement ignoré par les milices étrangères et syriennes de ce qu’on appelle l’opposition syrienne (pro-occidentale).

Deux membres de la délégation des observateurs internationaux ont visité les lieux des attentats pour prendre connaissance des effets des explosions et les dégâts qu’avaient subis les bâtiments dans les deux lieux.

Cela dit, en dépit de la présence des observateurs onusiens, les violences de samedi et dimanche ont fait 70 morts, dont 47 civils tués par les troupes gouvernementales, selon l’OSDH.

Dans la nuit de dimanche à lundi, la télévision d’Etat a accusé des « bandes terroristes armées » d’avoir attaqué à la roquette le siège de la Banque centrale syrienne à Damas et une patrouille de police dans le quartier de Roukneddine, faisant état de quatre policiers blessés.
Selon la chaîne, ces attaques visaient à « entraver le plan » de l’émissaire international Kofi Annan.

A noter que Vendredi dernier, un attentat de ce type avait fait 11 morts à Damas, selon les médias officiels. Il a été revendiqué par un groupe se faisant appeler le Front al-Nosra, sur un site islamiste généralement utilisé par Al-Qaïda, selon le centre américain de surveillance des mouvements jihadistes SITE.

Par ailleurs, le correspondant de la chaîne satéllitaire alAlam en Syrie a rapporté que des hommes armés ont ouvert le feu lundi sur un colonel de l’armée syrienne dans la campagne de Damas, provoquant sa mort immédiate.

Le groupe armé a ouvert le feu sur le véhicule du colonel Choukri Tayjoun, alors qu’il traversait le quatrième pont situé sur la route de l’aéroport de Damas.

D’un autre côté, 7 miliciens ont été tués à Douma, tandis que 9 autres ont été arretés. Les forces de sécurité syriennes ont tué leur chef, Mahmoud Hamoue, et ont arrêtés le reste de sa bande dans le quartier d’Achrafieh, à Alep, a rapporté selon le site Syria Press.

Une réponse “Deux attentats-suicides à Idleb faisant huit martyrs”

  1. Francenaldo Amorim
    mai 2, 2012 à 10:31

    Les observateurs de l´ONU savent très bien qu’elle est la situation .Pour pacifier le nord de la Syrie ne va pas se resoudre, seulement avec observateurs. Il faut prendre une action militaire fulminante sur les camps militaires dans les sanctuaires en Turquie, Ce pays s´est allié aux terroristes syriens et mercenaires étrangers, pour causer le chaos en SYRIE. iL FAUT LES ARRETER, C’EST URGENT. C´est pas possible, que les terroristes ataquent en Syrie, et après se réfugient dans les sanctuaires en Turquie. Il faut les attaquer, où ils se cachent, même que ça se trouve dans la frontière en territoire Turc. S´ils attendent ça pour déclancher une attaque de l´Otan, alors les Russes et l´Iran doivent les avertir qu´ils seront au cotê de leur allié, pour les défendre et contre attaquer, dans la Turquie, jusqu´a Ankara. La Turquie doit savoir qui seront aussi le champ de bataille. Et si cette crapule du Sarkosy, avant de sortir, essaye de mettre la France dans cette mini troisième guerre au coté des machiavéliques sionistes d´Israel, les Français doivent exiger qu´il respecte la France, dans ce moment de l´ élection.
    Il va sortir avec un grand coup de pied dans le cul. pour la majorité des français..