Aller à…
RSS Feed

Erdogan en guerre contre la gauche turque et contre la Syrie


Par Bahar Kimyongür


Une opération visant la gauche extraparlementaire a été lancée ce vendredi 18 janvier 2013 à quatre heures du matin (heure locale) par la police antiterroriste turque dans sept provinces du pays. Appuyée par des panzers et des hélicoptères, la police turque a mené une véritable chasse à l’homme contre des militants politiques présumés appartenir à l’organisation marxiste turque clandestine DHKP-C (Parti-Front révolutionnaire de libération du peuple). Durant l’opération, les portes d’au moins trois cabinets d’avocat ont été forcés par les équipes d’intervention spéciales de la police .

Pour l’heure, on dénombre 85 arrestations dont une quinzaine d’avocats.

Parmi les avocats arrêtés figurent le président de la section stanbouliote de l’Association des avocats progressistes (CHD) Taylan Tanay ainsi que Güray Dai, Efkan Bolaç, , Gülvin Aydin, Ebru Timtik, Barkin Timtik, Naciye Demir et leur secrétaire, Güçlü Sevimli.

Le directeur général de l’Association des avocats progressistes Selçuk Kozaagaçli et sa consœur Oya Aslan ont été prévenus, à Beyrouth, du mandat d’arrêt émis à leur encontre.

Kozaagaçli et Aslan revenaient d’un séjour à Damas où ils ont évalué les dégâts commis par les terroristes syriens et les djihadistes étrangers financés, protégés et armés par le régime d’Ankara. (*)

La presse turque signale en outre l’arrestation de nombreux rédacteurs de publications militantes, d’administrateurs d’associations culturelles et de quartier.
Par ce coup d’éclat spectaculaire, le gouvernement d’Erdogan cherche-t-il à se venger de ses détracteurs qui lui reprochent ses collusions avec le terrorisme anti-syrien et le takfirisme mondial ?

A propos de terrorisme, l’AFP signale ce matin que des combattants du Front Al Nosrah ont franchi la frontière turco-syrienne à bord de tanks pour attaquer les militants kurdes déployés dans le village syrien de Ras el Aïn.

D’après la dépêche (**), un militant anti-régime, se faisant appeler Havidar, déclare via internet : « Les rebelles n’ont pas utilisé les chars pour combattre le régime, mais pour bombarder Ras al-Aïn. »

Vous avez bien lu : Erdogan offre un laisser-passer aux tankistes d’Al Qaïda pour qu’ils aillent bombarder la Syrie.

Et ça prétend lutter contre le terrorisme…

Notes de bas de page

(*) Interview par les médias syriens de Me Selçuk Kozaagaçli, l’avocat du peuple syrien recherché par Ankara : http://sana-syria.com/fra/55/2013/0…

(**) La dépêche AFP est accessible via le lien suivant :http://www.lorientlejour.com/catego…

Rassemblement devant l’ambassade de Turquie à Bruxelles cet après-midi à 15h pour protester contre les opérations terroristes d’Erdogan

2 Réponses “Erdogan en guerre contre la gauche turque et contre la Syrie”

  1. Francenaldo Amorim
    janvier 18, 2013 à 10:21

    L´ heure de Erdogan, le terroriste au nom de l ´OTAN est arrivée, pour le faire exploser, pour les crimes dont il est cumplice contre le peuple syrien. Un dictateur qui protége les intérêts sionnistes. Un traitre.

  2. Francenaldo Amorim
    janvier 21, 2013 à 4:06

    L´ armé Turque, doit renverser ce dictateur ERdogan, et le fuziller ainso qui son gouvernement pró-sionniste, il vient d´arreter l ´avocat, chef de l ´Union des Avocats de la Turquie.
    —————————————Aujourd´ hui  »
    Ankara / Les autorités turques ont arrêté l’avocat Selcut Kozagacli, chef de l’Union des Avocats contemporains, sur fonds de sa récente visite en Syrie où il avait affirmé sa résolution de défendre les causes des peuples.

    Les autorités turques ont arrêté l’avocat Kozagacli à son arrivée à l’aéroport d’Istanbul venant de Beyrouth.

    L’avocat Kozagacli avait affirmé, lors d’une conférence de presse qu’il avait tenue jeudi dernier à Damas, qu’il entendait travailler conjointement avec tous les syndicats et les fédérations ouvrières et professionnelles en Turquie pour créer une force active imposante qui agirait sur le terrain pour dénuder le gouvernement du Parti de la justice et du développement et démasquer ses crimes contre le peuple syrien et ses biens publics et privés;

    Il a annoncé qu’il allait recueillir les plaintes des Syriens sur les crimes de tuerie, de vol et de destruction des propriétés commis par les groupes terroristes et intenter des procès devant les tribunaux turcs contre le gouvernement du Parti précité qui héberge les terroristes sur la terre turque et leur fournissent armes et fonds.

    Gh.H.