Aller à…
RSS Feed

Iran-Syrie-Israël-Grande Bretagne : Bienvenus dans un monde de fous à lier + commentaire


Publié le18 Août 2012

par Allain Jules

 

A cause du verdict à l’encontre du groupe punk rock Pussy Riot, le département d’Etat américain a dénoncé un verdict « disproportionné » et s’est dit « préoccupé » par « l’impact négatif sur la liberté d’expression en Russie ». Paris a également fustigé une sentence « particulièrement disproportionnée ». En Grande Bretagne, à cause de trois soubrettes condamnées à Moscou, et dont des recours sont encore possibles, des vandales ont attaqué l’ambassade de Russie à Londres, avec un laisser faire abscons des bobbies anglais. On se souvient du tollé général lorsque, en 2009, l’ambassade britannique à Téhéran avait été attaquée par des étudiants, les indignations qu’avaient causé cette violation de la souveraineté anglaise dans les “démocraties” occidentales étaient terribles. Là, pour le vandalisme de Londres de la nuit d’hier, aucune condamnation… 

Quand l’ONU n’est plus ou pas capable de condamner des attentats, même sur son propre personnel alors, le monde est définitivement fou. Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré jeudi qu’il était déçu de l’échec du Conseil de sécurité à adopter une résolution pour condamner un attentat à la bombe qui s’est produit récemment à Damas, la capitale syrienne. Et par conséquent, toute honte bue, lorsqu’un attentat frappe le régime syrien, il ne faut pas condamner. Mais, quand l’inverse n’est que la reconquête de son territoire, avec des armes conventionnelles, les cris d’orfraie accompagnent toutes les déclarations de l’Occident. C’est à se demander de quel côté sont les monstres parce que, les mêmes jouent les apôtres de la paix alors qu’ils prônent essentiellement la guerre. 

A l’occasion de la Journée d’al-Qods (Jérusalem), Mahmoud Ahmadinejad a tenu des propos, hier, vendredi à Téhéran, qui ont fait réagir plusieurs diplomates internationaux, notamment en France et au Etats-Unis. Le président iranien a déclaré que:

“le régime sioniste est une tumeur cancéreuse qui va bientôt disparaître.” 

“Les pays de la région vont en finir prochainement avec la présence des usurpateurs sionistes sur la terre de Palestine”.

“Nous voulons […] un nouveau Proche-Orient, mais dans le nôtre il n’y a aura plus de traces des sionistes”.

Oui, en tant que partisan de la paix et anti-guerre, ces propos ambigus, peuvent prêter à confusion. Ils sont violents et tout le monde sait que le petit iranien par la taille, et grand par l’esprit, est un parfait provocateur. Mais, dans le même temps, Israël promet d’attaquer l’Iran et là, silence radio. Personne ne se lève pour dire STOP. Pourquoi ? Ah, j’oubliais, au Proche et Moyen-Orient,,seul Israël a le droit de manipuler le nucléaire. Or, il n’a jamais signé le traité de non-prolifération que l’Iran a signé. Pourquoi donc vouloir interdire l’Iran d’avoir son nucléaire civil ? Mystère et boule de gomme.

Ce petit billet pour ouvrir les yeux des incrédules sur l’hypocrisie de ce monde de fous !—

————————————————————————–

Le président Amadinejad s’est prononcé contre l’Etat sioniste et son idéologie qui est en train de déferler partout. Lorsqu’il dit qu’Israël va disparaître cela veut dire que c’est l’état juif en tant que tel qui doit disparaître afin de donner naissance à un seul état où tous ceux qui aiment cette terre et la respectent puissent vivre ensemble queque soit leur religion ou leur culture.

Nous sommes plusieurs à le penser

ginette