Aller à…
RSS Feed

Terrorisme d’Etat et guerre ouverte contre la Syrie


 

par Luis Basurto

Tournée en rien diplomatique du ministre français des Affaires Etrangères Laurent Fabius dans une région victime du colonialisme et de l’impérialisme turc ottoman et français et de la guerre froide plus récemment : pour rameuter, faire du tapage, justifier l’injustifiable… à savoir l’agression contre l’Etat syrien.

L’ingérence d’Occident, de la France en particulier, devient criminelle, jetant en permanence de l’huile sur le feu. La Syrie est la victime à présent : une guerre interne et externe qu’elle affronte contre des mercenaires armés par l’Otan et ses satellites, la Turquie, le Qatar, l’Arabie saoudite… La guerre contre l’Iran commence en Syrie ! Les complots sont occidentaux, les morts sont arabes, musulmans et chrétiens.

Qu’importe d’ incendier l’ensemble du Proche Orient ! Seuls les intérêts d’Israël et de l’OTAN sont et seront sauvegardés ! L’apologie de l’ASL, l’auto nommée « Armée syrienne libre » et ses odieux attentats, les appels au meurtre (Fabius dixit par Tweet le 17 août : « Je suis conscient de la force de ce que je suis en train de dire: M. Bachar al-Assad ne mériterait pas d’être sur la terre »), les crimes de guerre justifiés voire revendiqués ouvertement comme indispensables…faits par M. Fabius en personne, donc prêt à faire feu de tout bois.

Voilà des méthodes édifiantes, détestables. La guerre contre la Syrie, comme contre la Libye et la Côte d’Ivoire en 2010 et 2011, est soutenue par des volets « diplomatiques », économiques, médiatiques, etc. et assurés par des VRP comme ce ministre Fabius en tournée.

En notre nom ?

Comme contre la Libye et la Côte d’Ivoire ? En notre nom ? Le sang des Syriens ainsi versé l’est en toute connaissance de cause. On ne pourra pas dire que l’on n’était pas au courant au moment des bilans, pour l’heure déjà très lourds en nombre de vies humaines perdues. Comme dans les années 1980 et l’affaire du sang contaminé. Fabius fut « blanchi » mais resta détesté.

Eternel recommencement, malédiction. Les apprentis sorciers à présent sont responsables et coupables dans leurs agissements meurtriers contre l’Etat et le peuple syriens, M. Fabius, le PS encore et l’union sacrée PS-UMP. Le terrorisme d’Etat est bien connu de M. Fabius, Premier ministre lors de l’attentat français qui coula à Auckland le Rainbow Warrior, navire amiral des écologistes de Green Peace en 1985. A présent le terrorisme est ouvert. Le cynisme est la règle. Le néocolonialisme et le néo-impérialisme sont décomplexés. Les morts, les victimes, sont arabes.

 

Paris, 17/08/2012