Aller à…
RSS Feed

Jordanie: L’accueil à Pérès exprime une position négative envers les captifs


mardi, 28 mai 2013 
Le parti du Front de l’Action islamique en Jordanie a fermement dénoncé  l’attaque contre les familles des captifs jordaniens qui ont organisé un sit-in en face de la Cour Royale pour demander la libération de leurs fils captifs qui mènent une grève de la faim, depuis 26 jours consécutifs, dans les prisons de l’occupation « israélienne ». Le responsable du dossier palestinien au parti, l’ingénieur Mourad Adaila,a dénioncé les attaques contre des personnes âgées, les femmes et les enfants des familles des captifs,devant la cour royale, au moment où le criminel shimon pérès a été accueilli en Jordanie.

Il a exprimé son étonnement dans un communiqué, publié le lundi 27/5, envers la mesure du gouvernement jordanien qui accueille aimablement le président de l’Etat de l’occupation qui tue les civils et continue à capturer les héros, en les opprimant, en plus qu’il colonise les territoires palestiniens et judaïse les Lieux Saints, au lieu de faire pressions sur l’occupation pour libérer les captifs jordaniens. Adaila a confirmé que ce qui se passe est contre la volonté du peuple jordanien et les intérêts nationaux. Il a fermement critiqué l’accueil de la Jordanie aux initiatives visant à relancer les négociations, soulignant que cette option a confirmé son échec et n’a renforcé que l’occupant israélien. palestine-info.cc

Syrie/Jordanie, dangereux précédent!!


« Le roi de Jordanie a ouvert le ciel du pays aux « drones israéliens », dans le cadre des opérations de surveillance  Syrie « , a fait savoir un haut responsable jordanien.

L’Agence de presse Fars cite le journal londonien The Jewish Chronicle, selon lequel un haut responsable jordanien a révélé que le roi de la Jordanie avait permis aux drones « israéliens » de survoler le ciel de ce pays pour pouvoir surveiller la situation en Syrie. « La Jordanie permettra, si nécessaire, à « l’israël » de profiter de l’espace aérien jordanien pour attaquer la Syrie », a déclaré la même source. Il s’agit de la première fois qu’un haut responsable jordanien parle ouvertement de la coopération avec le régime sioniste pour attaquer la Syrie.

Les échecs en série des terroristes en Syrie ainsi que la fermeture, par l’armée, des frontières de la Syrie avec le Liban et la Turquie renforcent le rôle de la Jordanie dans les évolutions syriennes car c’est un pays ayant une position géographique d’où les armements peuvent facilement ètre acheminés vers la Syrie. C’est la raison pour laquelle le triangle Occident-entité sioniste-Pays Arabes a commencé à porter une attention toute particulière à la Jordanie et a réussi à convaincre le roi de Jordanie, très préoccupé du débordement de la crise syrienne dans son pays, de coopérer avec le régime sioniste.

Les dirigeants de Jordanie ne se sont pas encore prononcés officiellement sur cette information mais, bien qu’elle ne soit pas ouvertement confirmée, rappelle l’avertissement des hauts responsables militaires iraniens, lancés il y a quelque temps, quant à une coopération militaire entre Amman et Tel-Aviv. L’Iran avait déjà averti que la Jordanie pourrait mettre son espace aérien à la disposition de l’aviation sioniste pour s’en servir contre la Syrie. D’autre part, la décision d’Amman de coopérer avec les ennemis de la Syrie, quelle que soit la raison, signifie une nouvelle orientation politique qui risquerait d’engendrer des précédents dangereux :

1- C’est à Amman de répondre à deux questions très importantes : « Comment la Jordanie justifie-t-elle sa coopération avec le régime sioniste contre un pays arabe voisin ? Le roi de Jordanie envisage t-il les intérêts de son pays dans la coopération avec le régime sioniste ? ».

Si la réponse des questions ci-dessus est positive, on pourra alors bien comprendre la théorie du front arabo-sioniste contre la Résistance.

Plus important, lorsque la Jordanie prend facilement une telle décision contre un voisin arabe, elle pourra sûrement tourner le dos aux autres pays de la région au profit du régime sioniste. Comment peut-on croire qu’Amman tienne tête aux autres demandes de Tel-Aviv contre les pays de la région ?

Une réponse “Jordanie: L’accueil à Pérès exprime une position négative envers les captifs”

  1. cromagnon
    juin 1, 2013 à 7:36

    ceux qui pensent que la SYRIE est finie s’allient avec le diable et finiront comme tous les autres RATS avec sa QUEUE dans la bouche ….pour rester poli!!!!!!!!
    es ce qu’il reste des MUSULMANS????? oui en SYRIE en ALGERIE en IRAN et puis???????????
    PAUVRE MONDE….