Aller à…
RSS Feed

La Russie ne lâche pas le régime Assad, mais…


Samedi 15 décembre 2012
 

Par Gilles Munier

Les propos tenus par Mikhaïl Bogdanov, vice-ministre russe des Affaires étrangères, selon lesquels le régime Assad perd de plus en plus le contrôle de la Syrie, l’ont été devant la Chambre publique de la Fédération de Russie, un organisme créé en 2005 pour « faciliter l’interaction des citoyens avec les instances gouvernementales ». Comme il se doit, ils ont été enregistrés par les agences de presse russes.

Anders Fogh Rasmussen, secrétaire général de l’OTAN, ayant déclaré que le régime Assad était « proche de l’effondrement », et les médias occidentaux déduit que Moscou « lâchait le régime Assad », Alexandre Loukachevitch, porte-parole du ministère, a été obligé de préciser que la Russie « n’avait pas changé et ne changerait pas de position ».

Il va de soi que l’armée et les rebelles progressent dans certaines régions et qu’ils reculent dans d’autres. Mais, au regard de la situation qui prévalait il y a un an, force est de constater que le régime est en difficulté croissante et que les belligérants refusent toujours de dialoguer. Normal que les alliés d’Assad s’interrogent ce qui va se passer dans les mois à venir. Ni Mikhaïl Bogdanov, ni Sergueï Lavrov ne sont nés de la dernière pluie ; le démenti du ministère ne dément que les transcriptions et les interprétations malintentionnées des propos tenus.

Sur le même sujet, lire aussi:

Syrie : « regarder la situation en face »

http://0z.fr/yLG7G

(Interview de Gilles Munier par Denis Gorteau – 23/8/12)

http://www.france-irak-actualite.com/article-regards-sur-la-crise-syrienne-interviews-de-gilles-munier-et-d-alain-chevalerias-109879547.html