Aller à…
RSS Feed

Le Liban approuve l’accord de démarcation de la frontière maritime avec Israël


Publié par Gilles Munier sur 14 Octobre 2022, 09:53am

Catégories : #Liban

Michel Aoun, président du Liban

Par Stephanie Rady (revue de presse : Agence Anadolu – 13/10/22)*

Le président libanais Michel Aoun a annoncé, jeudi, l’approbation par son pays de l’accord de démarcation de la frontière maritime avec Israël, après avoir consulté le premier ministre, Najib Mikati, et le chef du parlement, Nabih Berri.

C’est ce qui ressort de son allocution télévisée à l’adresse des Libanais, diffusée par des médias locaux, et au cours de laquelle il a exprimé la position de Beyrouth concernant les négociations indirectes pour délimiter la frontière maritime méridionale.

« Après avoir consulté le président du parlement, le premier ministre, et en ma qualité de chef de l’État, et après avoir été informé par le président américain Joe Biden de l’approbation d’Israël et de son gouvernement, j’annonce l’approbation par le Liban de la version finale préparée par le médiateur américain pour délimiter la frontière maritime méridionale », a déclaré le locataire du Palais de Baabda.

Selon Aoun, « cet accord indirect répond aux revendications libanaises et préserve pleinement nos droits ».

« Nous avons pu récupérer une superficie de 860 kilomètres carrés et le Liban n’a concédé aucun kilomètre à Israël », s’est-il félicité, avant d’ajouter que le Liban avait obtenu « l’intégralité du champ de Cana, sans qu’aucune compensation soit payée de notre côté, bien que la totalité du champ ne soit pas située dans nos eaux ».

Et le président libanais de poursuivre : « Les compensations demandées par Israël pour une partie du champ de Cana, qui se trouve dans les eaux occupées, il les recevra de TotalEnergies, sans que cela ne porte préjudice au contrat signé entre le Liban et le géant énergétique ».

« Nous avons obtenu des garanties américaines et françaises s’agissant de la reprise immédiate des activités de prospection d’hydrocarbures dans les eaux territoriales libanaises », a fait savoir Aoun dont le mandat s’achève le 31 octobre.

Mardi, la présidence libanaise a annoncé dans un communiqué que la version finale de la proposition américaine concernant l’accord sur la délimitation de la frontière maritime avec Israël était « satisfaisante pour le Liban, répond à ses demandes et préserve son droit à ses richesses naturelles ». De son côté le premier ministre israélien Yaïr Lapid, a qualifié l’accord d’« historique ».

Les deux pays ont engagé des négociations indirectes, menées avec la médiation des États-Unis, pendant deux ans et portant sur la délimitation de la frontière maritime dans une zone de la Méditerranée d’une superficie de 860 kilomètres carrés, riche en pétrole et en gaz naturel.

Traduit de l’arabe par Majdi Ismail

*Source : Anadolu

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x