Aller à…
RSS Feed

Le Qatar et l’Arabie Saoudite derrière les islamistes radicaux en France



L’ancien directeur des renseignements français (DST) Yves Bonnet a accusé l’Arabie Saoudite et le Qatar de « financer les islamistes radicaux en France, recherchés et arrêtés dans le cadre de la lutte contre le terrorisme ».

Dans une interview accordée au magazine « Dépêche du Midi » publiée lundi, Bonnet a considéré que « la lutte contre l’islam politique nécessite de fermer les sources de son financement… ces groupes sont liés aux réseaux du trafic de drogue. Toutefois, un autre problème s’impose : le financement de ces groupes par les pays salafistes… On n’ose pas parler du Qatar et de l’Arabie Saoudite, mais il serait mieux que ces deux pays cessent de financer certaines campagnes suspectes ».

S’exprimant sur les « grandes » capacités du Qatar en France, ce responsable sécuritaire a dit : « Un jour nous déposerons une plainte contre le Qatar qui se cache derrière des problèmes sérieux en France… Peu m’importe les succès de Paris Saint-Germain », en allusion au club de football possédé par un homme d’affaires qatari.

La police française a tué samedi dernier un homme à Strasbourg dans le cadre d’une campagne sécuritaire pour la lutte contre le terrorisme. Trois policiers ont été blessés lors des affrontements. Selon l’agence de presse française AFP, l’opération est liée à l’enquête en cours sur le lancement d’une charge explosive contre un magasin juif à Paris le mois dernier.

Par ailleurs, des médias locaux ont rapporté l’arrestation de plusieurs islamistes de nationalité française, accusés d’être passés des actes d’intimidation, et du trafic de drogue à la pratique de « l’islam radical ». « La plupart d’entre eux s’entrainaient au jihad pour venir combattre dans des pays instables comme la Syrie », ont-ils ajouté.