Aller à…
RSS Feed

Liens entre insurrection syrienne et médias israéliens


La deuxième chaine de télévision israélienne a révélé qu’une équipe israélienne soi-disant humanitaire s’est rendue en Syrie, via la Jordanie pour soi-disant porter assistance aux victimes d’Assad. Alors qu’un cheikh présenté comme étant originaire de Homs sollicitait l’entité sioniste d’aider les Sunnites contre les Chiites!Une équipe israélienne à Deraa, sans se soucier de rien

Un documentaire diffusé par la chaine ( repris par Syria Truth ) montre le parcours traversé par l’équipe israélienne soi-disant humanitaire, les quelques gens que ses membres ont rencontrés, surtout dans ce qui semble être un camp de bédouins situé en Jordanie, puis un camp de réfugiés syriens également en Jordanie et enfin dans un village syrien qui se trouve dans la région de Déraa, mais qui n’a pas été précisée. 

Les images montrent les membres de l’équipe parler avec les gens, en leur disant très franchements qu’ils sont israéliens. L’un des membres de l’équipe se déguisait en clown pour faire rire aux enfants. Dans l’une des images, les boites ont été laissées sur le sol, et les villageois ont accouru pour les ramasser. Certains d’entre eux s’étant même disputés entre eux.
Il est dit dans le programme israélien que cette entrée a été facilitée par l’Armée syrienne libre.

Le cameraman d’Al-Jazira, guide et fournisseur de la télévision israélienne

Sachant que le mois de mars dernier, une équipe de la deuxième chaine israélienne, dirigée par son correspondant militaire Itay Angel était également parvenu à entrer dans les régions de Deraa, avec le consentement de l’ASL et grâce aussi au cameraman travaillant pour la chaine qatarie AlJazira, Rami Sayed. Ce dernier a été tué dans le quartier Bab Amro lorsque les forces gouvernementales ont libéré des milices.

D. Imad Eddine Rachid

Selon la correspondante de Syria Truth en Israël, Léa Abramovitch, laquelle avait contacté des employés de la télévision israélienne, Sayed avait assuré avant sa mort au correspondant israélien des contacts avec le Comité général de la révolution syrienne, avec la brigade Omary de l’ASL , (chargée des questions logistiques comme la contrebande d’arme et d’argent, entre la Jordanie et la Syrie) et avec des membres du Conseil national syrien dont entre autre D. Imad Eddine Rachid.  Il lui aurait également fourni les noms et les numéros de portables des principaux refugiés syriens en Jordanie. Tous ceux-là semblent être devenus des sources de la chaine israélienne (Si ce n’est des services de renseignements israéliens) qu’ils alimentaient en informations et en images exclusives.

 Un cheikh de Homs : Israël n’est pas un ennemi pour les Sunnites   
Syria Truth a également rapporté sur son site un entretien entre la télévision israélienne avec un certain cheikh s’appelant Abdallah Tamimi, qu’elle présente comme étant un cheikh sunnite salafiste originaire de la ville de Homs et qui lui a déclaré que les sunnites ne considèrent pas Israël comme leur ennemi.
« Toute personne sunnite ne considère pas Israël comme étant son ennemi. Il n’a jamais été notre ennemi », affirme-t-il en anglais, estimant que le fait de considérer Israël comme un ennemi qui occupe la Palestine est «  une fabrication de la part du régime pour justifier sa confiscation de nos droits ».
«  Tout sunnite est bien conscient de cette réalité, nous avons toujours su, en tant que sunnite que nous faisons un front uni avec Israël contre ces barbares (Chiites). Nous sollicitons Israël de soutenir les droits des Sunnites en Syrie et au Liban pour qu’ils obtiennent leur indépendance », ajoute-t-il.

Selon Syria Truth, ce cheikh n’est pas connu sur la scène syrienne.

AlQaida revendique un massacre

Sur le terrain, l’organisation d’Al-Qaida Jabhat an-Nusra (le front de la victoire)  a revendiqué le massacre perpétré contre 13 citoyens syriens dans la région de Deir Ezzor le 29 mai dernier. Ils avaient été kidnappés de la localité d’Al-Sajr  et retrouvés exécutés, les mains ligotés derrière le dos, avec des sévices sur le corps. Ils les ont accusés d’être les sbires du régime «  une meute de chiens des services de renseignements sécuritaires et des voyous ».

Cette revendication contrarie celle des Comités de Coordination Locales (CCL) qui comme de coutume avaient accusée les autorités d’être derrière ce massacre.

Le terrain selon Syrian Documents
 
Pour ce mardi, le site en ligne Syrien Documents a fait état dans la région d’Idleb de la mort ce mardi de 3 éléments des forces de l’ordre, tués dans une attaque armée contre leur barrage et qu’un engin explosif a également été démantelé dans l’université d’Idleb.
Alors qu’à Déraa, deux véhicules de l’armée régulière syrienne ont été endommagés dans une attaque, aux confins d’un camp des déplacés où un obus s’est abattu contre une maison, causant un incendie.
A Homs, des explosions ont été entendues dans les quartiers de Khalidiyyé et de Bayyada, et un obus s’est abattu dans le quartier de Hamidiyyé.
Et puis dans la province de Damas, ont été perquisitionnés deux dépôts pour la fabrication d’engins explosifs et de roquettes : l’un se trouvant dans la localité d’Akraba, sur la route de l’aéroport, et le second dans la localité de Kaswa.
Lundi, à Idleb, 4 éléments de la milice de l’ASL ont été tués après des accrochages violents avec l’armée régulière et une voiture piégée a explosé a proximité du siège des observateurs internationaux dans cette ville, blessant des civils.
Il est également question d’une tentative d’infiltration d’insurgés armés du Liban vers les territoires syriens.
Et puis dans le cadre de la politique de terreur exécutée contre les employés du secteur public syrien, des insurgés armés ont attaqué la société d’électricité,  poignardant son gardien, enlevant trois de ses employés, et dérobant l’argent des ouvriers.

Le terrain selon OSDH
Pour sa part, l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) (organisation opaque qui siège à Londres et est accréditée par toutes les agences internationales) a indiqué que l’armée syrienne régulière a pris d’assaut mardi la localité de Kafarzita dans la province de Hama, dans le centre de la Syrie, après trois jours de bombardements violents avec les insurgés.
Selon l’AFP, les forces gouvernementales « ont entrepris une campagne de perquisitions au milieu de tirs intensifs, alors que les combattants rebelles s’en sont retirés ».
Selon l’OSDH, les forces gouvernementales ont également pris d’assaut la localité de Hiffa dans la province de Lattaquié (nord-ouest), « encerclée par d’engins militaires lourds et cible de tirs à la mitrailleuse lourde ». Des combats violents s’y déroulent ainsi que dans plusieurs autres localités.

De violents affrontements ont en outre opposé dans la nuit l’armée aux rebelles dans plusieurs localités d’Idleb dans le nord-ouest, a-t-on indiqué de même source. Quatre civils ont été tués et d’autres ont été grièvement blessés dans la nuit de lundi à mardi lors d’une « vaste opération militaire » dans la localité de Kafroueid.

Les forces régulières bombardent également la ville de Homs (centre). Plusieurs obus sont tombés sur des quartiers de Homs, affirme l’OSDH dans un communiqué.
Celles-ci pilonnent aussi la localité de Bayanoune dans la province d’Alep (nord).
Par ailleurs, les militants et l’OSDH ont fait état de manifestations  nocturnes appelant au départ du président Bachar al-Assad, à Damas et sa province, à Deraa, berceau de la contestation dans le sud du pays, à Hama (centre), à Idleb, à Alep et à Raqqa (centre).
A Babbila, dans la province de Damas, de nombreuses personnes ont manifesté, masquées, scandant des slogans en hommage à l’Armée syrienne libre (ASL, formée essentiellement de déserteurs), et critiquant le président syrien. 

Internationalnews

Syrie: les terroristes de l’OTAN saccagent un cimetière chrétien (vidéo)

No Comment !

http://www.internationalnews.fr/article-syrie-les-terroristes-islamistes-de-l-otan-saccagent-un-cimetiere-chretien-video-106336179.html