Aller à…
RSS Feed

MARIAGE SURPRISE. Israël et l’Arabie saoudite main dans la main pour frapper l’Iran


Publié le nov 17, 2013
Allain Jules

arabie_saoudite_israel_freres_siamois
Selon le Sunday Times paru ce dimanche matin, Riyad est prêt à donner à Tel Aviv, le survol de son espace aérien, en vue d’aller frapper les sites nucléaires iraniens. Israël travaille sur une coordination commune des plans pour une frappe militaire possible avec l’Arabie saoudite, a en outre affirmé le quotidien.

Amis de circonstances ?

On sait que l’Arabie saoudite a confié à une société israélienne G 4 S la responsabilité des questions de sécurité concernant le pèlerinage à la Mecque. On sait aussi que les deux pays sont alliés pour faire chuter le président syrien Bachar al-Assad. La filiale saoudienne qui sécurise la Kaaba a pris le nom d’Al Majale G4S et opère en toute discrétion depuis… 2010.

Les deux pays, deux nouveaux amis, seraient unis par une inquiétude commune relative à l’attitude de l’Occident prête à se réconcilier avec l’Iran, passant par l’assouplissement des sanctions économiques et permettant à la République islamique d’Iran, disent-ils en choeur, de poursuivre son programme nucléaire. Comme si, le 20 novembre prochain, et le nouveau round des pourparlers des 5+1 avec l’Iran, les Occidentaux ne demandent pas à l’Iran des contre-parties.

Selon le Sunday Times, Riyad, en permettant à Israël d’utiliser son espace aérien pour une frappe militaire contre l’Iran, aurait aussi décidé de coopérer pour l’utilisation d’hélicoptères de sauvetage, des avions-citernes et des drones.
« Les Saoudiens sont furieux et sont prêts à donner à Israël toute l’aide dont il a besoin », a indiqué une source diplomatique saoudienne anonyme, indique le journal.

Frères siamois ?

Hier, sur CNN, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui dit craindre un accord entre les Occidentaux et l’Iran, a déclaré dans l’interview qu’il ferait tout ce qu’il fallait faire pour protéger Israël. L’interview complète sera diffusée ce dimanche matin. mais, il aurait déclaré:
« La candidature de l’Iran à la bombe menace directement l’avenir de l’Etat juif»

«Je dois m’occuper de la survie de mon pays. »
Mais, au moment même où le président français François Hollande sera accueilli en Israël, Hollande serait devenu le nouveau messie. La France est le seul pays occidental qui refuse aussi, tout comme Israël et l’Arabie saoudite, tout accord avec l’Iran.
Netanyahu a appelé la France, hier, vendredi, à rester ferme dans sa pression sur l’Iran pour un nouveau cycle de négociations sur son programme nucléaire. Après sa rencontre avec François Hollande, Netanyahu se rendra à Moscou mercredi pour s’entretenir avec le président Vladimir Poutine pour pousser son lobbying anti-Iran.

Les détracteurs de l’Arabie saoudite ont-ils raison de dire que cette royauté est une imposture ? Quant aux ennemis d’Israël, ils arguent que ce pays a plus besoin d’avoir des ennemis pour sa survie plus qu’autre chose. Pour eux, en cas de paix mondiale, son chantage cessera. Mais, pour les amis d’Israël, avec l’accord tacite d’Obama disent-ils, on va vers un nouvel holocauste.