Aller à…
RSS Feed

SYRIE, 3 ANS DÉJÀ. Terrorisme : gloire à l’armée arabe syrienne et au Hezbollah


Les Syriens de France, les Amis de la Syrie, de son gouvernement et de son armée étaient rassemblés place Saint-Michel à Paris afin de commémorer les trois ans de terrorisme djihadiste, salafiste. Nous étions env. 300 …
pendant que les soutiens au terrorisme djihadiste se rassemblaient à grand renfort de publicité place du Trocadero.
ginette

SYRIE, 3 ANS DÉJÀ. Terrorisme : gloire à l’armée arabe syrienne et au Hezbollah

Publié le mar 15, 2014 @ 23:01

Allain Jules

Lorsque les ennemis de la liberté des peuples ont commencé à dérouler leur plan machiavélique de destruction de la Syrie, personne ne misait un euro falsifié sur la survie du régime et pour cause. Le puissant Ben Ali de la Tunisie, pion usé de l’Occident venait de fuir. Khadafi, l’éternel insoumis venait d’être livré à ses bourreaux par l’Otan et son régime balayé comme un fétu de paille. La marionnette Moubarak, après plusieurs décennies de bons et loyaux services à l’Occident est abandonnée et mise en cage. Ils venaient tous d’être victimes de ce qui fut appelé le « printemps arabe ». On aurait dû l’appeler le « syndrome iranien » si le coup avait réussi en Iran. Les manifestations d’une opposition instrumentalisée à l’époque ne visaient pas moins que de remettre profondément en cause les acquis de la révolution khomeynienne. Le fameux et fumeux slogan « where is my vote » crevait les oreilles des auditeurs des radios et les écrans des télévisions aux ordres, malgré l’équité et la transparence des élections qui avaient donné plus de deux millions de voix d’avance à Ahmedinjad, le haï par l’Occident.

logo_hezbollahDe nos jours, le renversement des régimes usés après des années de manipulation ou des régimes qui refusent de s’aplatir devant Washington et ses caniches se fait de moins en moins par des attaques armées directes sous des prétextes invérifiables servis par les services secrets. Les opinions veulent de plus en plus voir d’elles-mêmes. C’est ce qui explique la nouvelle stratégie de l’impérialisme du XXIe siècle. Les Etats ciblés sont d’abord déstabilisés de l’intérieur, leurs dirigeants diabolisés et salis. On gèle des comptes mêmes s’ils n’existent pas pour dire qu’ils sont corrompus, on les déclare persona non grata comme s’ils étaient dangereux ou pestiférés. Les pions-taupes issus de ces Etats sont alors actionnés et les média meanstream leur sont largement ouverts. Les franges les moins éclairés de la population sont alors embrigadées par une campagne médiatique intense et ininterrompue. Analphabètes de l’image, elles sont facilement manipulées et utilisées comme masse de manœuvre, jetées en pâture à la violence aveugle. Les JT, les tables-rondes, les experts à la solde, tout y passe pour façonner dans le sens voulu les opinions.

Des milliards sont débloqués et versés par les services secrets pour faire tomber le régime ciblé. Les pauvres manifestants sont souvent de bonne foi dans la défense de causes qu’elles trouvent justes et légitimes mais qui sont en réalité des « causes-appâts ». Quand ils se rendent compte qu’ils ont été roulés dans la farine, il est trop tard. En effet, ceux qui les jettent dans la gueule du loup pour ensuite s’apitoyer hypocritement sur leurs malheurs ne sont pas leurs amis même s’ils s’affublent de ce nom. Ils ne sont même pas les amis de leur propre peuple à plus forte raison ceux d’un autre. Ils ne sont guidés que par l’atteinte de leurs sombres objectifs fixés dans le secret de leurs clubs fermés car louches.

Dans un tel contexte où trois pays de l’Occident (USA, Angleterre et France) par pur calcul politique se sont auto proclamés « Communauté internationale » et défenseurs du droit et de la justice pour mieux nous embobiner. Oser relever la tête et ne pas s’aplatir devant eux est un acte de courage dont peu d’hommes d’Etat peuvent se targuer. Et c’est là où on mesure tout le mérite du régime syrien, mais surtout de sa brave armée que lui envie le monde entier et du Hezbollah, première organisation de résistance à faire voler en éclats le mythe de l’invincibilité de Tsahal, ce que l’Occident et Israël n’ont jamais digéré et ne digéreront jamais.

C’est l’occasion pour moi, sunnite convaincu et pratiquant, de tirer mon chapeau à la légende vivante de la résistance, je veux citer Sayyed Hassan Nasrallah qui l’un des très rarissimes dirigeants à ne pas mettre le mensonge dans son arsenal politique. C’est dire que le faux clivage sunnite-chiite est fait dans le but d’instaurer une guerre interne permanente au sein des musulmans. Si les différentes branches de la chrétienté (catholiques, protestants, orthodoxes,…) vivent en paix pourquoi sunnites et Chiites ne feraient pas de même ?

En défendant La Syrie contre l’obscurantisme et la barbarie, l’Armée Arabe Syrienne et le Hezbollah rendent un service inestimable non seulement à la Syrie, mais à l’humanisme qui est en chacun de nous. L’esprit de tolérance, le respect de l’autre à commencer par le respect de sa vie, de la vie tout court, le droit d’être ce que nous sommes et non ce que les wahhabites veulent que nous soyons en sont le fondement. Le fanatisme aveugle n’est prôné par aucun des religions révélées. Il n’est même pas besoin d’être musulman à plus forte raison un uléma pour savoir que faire sauter un véhicule bourré d’explosif dans un marché et se gargariser de « Allahou Akbar » de façade n’est pas de l’islamisme mais du pur terrorisme.

Parce que l’Armée Arabe Syrienne et le Hezbollah, dans des conditions presque surhumaines se sacrifient en affrontant un ennemi déterminé et bien protégé par les immeubles, les rochers et les tunnels, forcent notre respect et notre admiration. Pour, ces combattants contre le terrorisme, nous n’avons qu’un mot Gloire, Gloire à vous.

Abdel BAKAYOKO

[email protected]
About these ads

0 0 voter
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x