Aller à…
RSS Feed

Syrie : situation désespérée ?


 
 
Alors que les combats en Syrie entrent dans leur troisième année, les attaques des terroristes contre les positions de l’armée nationale syrienne se sont intensifiées. Rien d’étonnant dans la mesure où de nouvelles cargaisons d’armes et de munitions viennent d’arriver en Syrie, achetées dans les Balkans, grâce aux pétrodollars qataris et saoudiens, et envoyés en Syrie par les soins de M Erdogan.
Selon Al-Alam, « les pertes dans les rangs des salafo-wahhabites ne cessent de s’alourdir mais , parallèlement, l’afflux d’armes et de munitions vers la Syrie ne tarit pas et ce sont les officiers turcs, en personne, qui le canalisent. Défaits dans la banlieue de Damas, les miliciens se sont donc tournés vers la province et ce sont dans les villes isolées du pays qu’ils comptent faire des prouesses guerrières.
L’armée nationale syrienne a nettoyé de la présence des terroristes d’Al-Nosra au terme d’une belle offensive à Al-Joubar, au Nord, et dans certaines localités de Darya, au Sud de la capitale .
A Al-Khalediya, à Homs, les combats ont provoquer une vraie débandade dans les rangs des terroristes d’AL Nosra. Les rebelles de cette villes lancent d’ailleurs des cris d’orfraie sur leurs pages de Facebook en ces termes : « SOS. Si on ne nous envoie pas des armes tout sera fini. A Homs, la révolution fera long feu!!
A Homs toujours, une concentration de terroristes et d’armes venus de la Turquie s’est soldée par la prise de plusieurs quartiers. L’assaut terroriste a eu lieu sur plusieurs axes mais les soldats syriens continuent à combattre. Des sources proches des terroristes affirment que Homs est tombée. Or, la nouvelle relève de la propagande et l’armée arabe syrienne compte, par des renforts qui n’ont pas  tarder à arriver à reprendre le contrôle des localités occupées.
Mais que s’est il passé à Raqa?
Raqa est une localité d’Alep. Les terroristes sont bien encerclés dans et autour de toute la ville et l’étau continue à se resserrer, ce qui a poussé les hordes d’égorgeurs à prendre d’assaut une toute petite localité, Raqa, et à crier victoire ! L’image de cette prise ridicule par les terrosistes d’Al Nosra a été  tournée par les terroristes eux-mème et largement médiatisée en Occident, comme une très grande victoire.
Par le passé, l’armée syrienne a eu recours à une tactique, celle d’abandonner, dans un premier temps, la proie à l’ennemi, pour mieux s’emparer de lui ensuite! En somme, l’armée syrienne résiste et la victoire, bien que difficile, n’est pas loin… Trois ans de combats d’usure et Assad est toujours là.