Aller à…
RSS Feed

Une loi pour autoriser les colons juifs de Cisjordanie à « tirer à vue » sur les Palestiniens ?


 Une élue israélienne à la Knesset (du parti Habayit Hayehudi), vient d’ouvrir une bataille juridique pour permettre aux colons des implantations juives de Cisjordanie, de pouvoir « tirer à vue » sur tout ce qui pourrait s’apparenter à une menace. Une information publiée par le Haaretz.

Capture d’écran 2013-04-25 à 21.40.31

Orit Sitruk, membre du comité de la Constitution, de la loi et de la justice et « squatteuse » à Hébron, a demandé au comité d’étendre à la Cisjordanie un projet de loi qui permet à tous les « israéliens » d’utiliser une arme à feu contre « des vandales et des intrus suspects. »  La «Loi Dromi» supprime la responsabilité pénale des personnes qui tirent avec une arme à feu sur un intrus qu’ils soupçonnent de dangereux.

Puisque la Cisjordanie ne fait pas officiellement partie de « l’israël », l’administration militaire a le pouvoir de limiter l’application des lois civiles.

Le comité tiendra une session extraordinaire la semaine prochaine pour revoir les règles d’engagement dans les colonies et évaluer la possibilité d’adopter une telle mesure. Dans la pratique, selon le rapport, l’armée israélienne limite les règles d’engagement des civils israéliens en Cisjordan ie afin de lutter contre les violences entre juifs et Palestiniens.

Sitruk a fait valoir qu’il existe une contradiction entre les règles strictes de l’engagement que l’armée israélienne fait respecter et les plus légères qui s’appliquent à l’intérieur de la Ligne verte. Elle a indiqué qu’elle avait parlé à des personnes qui ont été empêchés de faire fuir les Palestiniens parce qu’ils n’étaient pas autorisés à ouvrir le feu.

La proposition de Sitruk a rencontré l’opposition féroce de la part des politiciens de gauche.

Par Jean-Luc Attali – JSSNews